Emmanuelle Gareau, étudiante de Qollab, lance une étude sur les Female Genital Cutting

Emmanuelle Gareau étudiante avec Qollab et candidate au doctorat en santé publique, option promotion de la santé, à l’Université de Montréal lance son projet doctoral visant à explorer comment les femmes ayant eu une female genital cutting, circumcision or mutilation (FGC/M) résidant au Canada vivent leur sexualité. Le but de cette étude qualitative est de mieux comprendre leurs perspectives quant à leur santé sexuelle dans une perspective sex-positive. Les résultats permettront d’informer les pratiques et les interventions visant à promouvoir la santé sexuelle des femmes ayant eu une FGC/M. 

Les female genital cutting, circumcision or mutilation (FGC/M) sont habituellement définies comme une altération des organes génitaux externes féminins pour des raisons non médicales. Les FGC/M ont été étudiées sous plusieurs angles, particulièrement en adoptant un cadre biomédical. Néanmoins, outre les conséquences physiologiques des FGC/M sur la fonction sexuelle, la santé sexuelle et ses différentes dimensions (relationnelle, psychoaffective, socioculturelle, morale et biologique) demeurent, à l’heure actuelle, très peu abordées, particulièrement auprès des femmes résidant en contexte occidental. Considérant les mouvements migratoires croissants vers les pays occidentaux, les FGC/M sont maintenant considérées comme un enjeu de santé publique en occident. 

Les femmes vivant avec une FGC/M et habitant au Canada sont invitées à participer à des entrevues individuelles confidentielles d’une durée maximale de 90 minutes, sur Zoom ou par téléphone. Les entrevues se feront dans une optique d’échanges et dans un climat d’écoute, de respect, de bienveillance et de non-jugement. Une compensation financière de 45$ est prévue.

Pour participer ou pour plus d’informations, contactez Emmanuelle Gareau à emmanuelle.gareau@umontreal.ca ou au 514-994-7081.